L’anxiété de performance 2


Petit moment personnel :

Adolescent, on nous demande de réfléchir sur ce que nous voulons faire comme métier. Sur quelle base prenons-nous réellement cette décision ? Les professions et les propositions de notre entourage prennent-ils le dessus sur nos propres valeurs et sur ce que l’on pense vouloir ? Personnellement, il était clair comme l’eau de roche que je voulais un travail que j’allais aimer et qui me permettrait d’avoir un équilibre travail-famille-loisir, même si le salaire était moindre. Disons que cela ne plaisait pas tant à ma maternelle qui souhaitait mon plus grand bien.

Évidemment, il y a eu plusieurs petites et moyennes actions, situations qui ont changé mon parcours de vie. Une de celles qui l’ont vraiment changé est ma décision de partir en Inde en 2013. Cette décision était très intuitive. Laissant plusieurs « belles » opportunités professionnelles comme devenir directrice de loisir en milieu municipal. Tout comme j’ai quitté mon premier emploi en tant que coordonnatrice d’un projet sur un « coup de tête » pour partir en Alberta, ce qui m’a sûrement aidé à ne pas craquer, j’ai quitté le monde du loisir à la fin de mon contrat… sans regret.

À partir de 9 ans, je me trouve du travail. Je suis travaillante et vaillante. Par le plaisir de travailler, d’aider, je me sens aussi valorisé, moi qui suis tellement timide. Le travail ou mon implication bénévole m’a aidé à faire face à mes multiples peurs, en y faisant face, en les bravant. Toujours travailler mes « défauts ». Moi des qualités ? Ce fut mon adolescence.

Est-ce que tu as déjà eu un sentiment très désagréable à devoir poser une question à un commis dans un magasin ou en croisant des gens d’école de ton village ? Est-ce que tu as déjà traversé la rue pour changer de côté, car tu allais croiser quelqu’un en marchant ou répondre à ton professeur que tu ne connais pas la réponse à la question afin de ne pas parler devant le groupe ? Que dire des heures à faire en supplémentaire pour m’assurer que mon travail soit bien fait, mais tout en étant incapable d’en faire plus par paralysie ou d’en apprendre un minimum sur le sujet d’une formation à venir… Cela était mon quotidien.

C’est beaucoup plus tard que j’ai compris que je faisais de l’angoisse et de l’anxiété de performance, en plus de timidité intense et… j’en passe.

Pour en revenir au voyage en Inde, il m’a amené au Yoga. L’insertion du Yoga comme un mode de vie m’a fait du bien. Il m’a ramené à qui je suis et de l’assumer. J’essaie. Pour mon bien-être, pour mon équilibre. J’ai appris que « qui suis-je » est le résultat de la personne sans illusion (maya), la source, ainsi que celle avec des masques de protection, forgée de ses expériences passées, présentes et futures. Je suis.

Devenir professeur de yoga et offrir des massages-yoga thaïlandais sont devenues des outils essentiels pour me centrer, car ils me maintiennent dans cette énergie. Vivre à propre rythme. M’accepter tel que je suis. M’enraciner.

M’aider aide les autres.

Équanimité.

En espérant que cela laisse des traces pour les autres. Diminuer les tabous. Semer des graines pour être cultivés.

Je vous invite à écouter le vidéo, un reportage sur l’anxiété de performance. Juste pour remettre les choses à la bonne place. Pensez-y, si chacun en fait plus que sa capacité, plus il nous en sera demandé, puis la norme sera établie. Est-ce cela que vous voulez ? Performer, est-ce le bonheur ?

Namaste

Juste, correct.

 

Katy Demers Primeau

Kamalakshi

Professeur de yoga  chez Katyoga

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “L’anxiété de performance

  • Genevieve Baril

    Raphael Vie ce genre d’anxiété de performance, je l’ai remarqué dans sa passion. Merci de continuer à l’aider grâce au massage thaïlandais

    • Katy Demers Primeau

      J’aime beaucoup Raphaël. Je suis reconnaissante de pouvoir l’aider à trouver son équilibre face à ce qu’il vit et contente que cela passe par ce merveilleux outil qu’est le massage-yoga thaïlandais. – Katy de KATYOGA