Faire une différence 1


Je me suis souvent impliquée, au cours de ma vie, dans divers projets et la plupart du temps de façon bénévole. Lorsque je sentais que je pouvais faire une différence pour une personne ou un groupe de gens, je m’entendais dire « oui! » spontanément, sans vraiment considérer mes propres rêves et mes besoins uniques. Je donnais mon temps.

Avec les années et mon cheminement, le désir d’implication et de contribution est toujours le même, mais j’ai appris à considérer mon ÊTRE, à l’intérieur du temps que j’accepte d’investir. Je me demande alors : “Qu’est-ce que cela peut apporter aux autres ainsi qu’à moi-même? Comment, tout en restant pleinement moi-même, je peux être utile aux autres? ”

Lorsque la réponse me semble équilibrée, je m’engage pleinement.

Le Moi est apparu dans ma réflexion, non pas le petit moi, celui de l’égo, mais bien le grand Moi, celui de ma nature profonde. Le vrai Moi qui est connecté à mon cœur. Celui qui est dans l’ÊTRE, et pas uniquement dans le FAIRE.

 

Combien de temps passons-nous à seulement FAIRE les choses? Exécuter cette tâche-ci, cette tâche-là, déconnecté du moment présent, anxieux à propos du temps qui passe et de tout ce qu’il nous reste encore à FAIRE.   

Tic Tac… Tic Tac. La pression monte.

Écoutons-nous cette petite voix dans notre tête? Pas celle qui juge, réprimande, s’impatiente et a une opinion sur tout. Non… Celle plus sage de la conscience, du cœur, de l’être, plus discrète, qui nous parle de la raison pour laquelle nous sommes sur terre, nos aspirations profondes et nos rêves les plus fous.

 

Le malheur des gens vient du fait que la plupart ne se sont pas questionnés sur la raison de leur existence. Ils vivent suivant leurs pulsions et leurs besoins matériaux. Ils sont ballotés dans le courant de la rivière sans vraiment maitriser le cours de leur vie.

L’ÊTRE en nous est tellement important, car c’est le seul qui puisse réellement s’interroger sur la signification de notre existence et lui donner un but. Lorsque j’ai fait le choix de prendre les rênes de ma vie, je me suis engagée sur un chemin dicté par mon cœur et non pas uniquement par ma tête.

 

C’est dans cet espace que j’ai proposé à Katy (qui coordonne l’organisation du Karma Yogafest Lanaudière) de supporter, dans leur ÊTRE, le groupe de bénévoles qu’elle allait former. Le but, est de supporter chaque personne dans le comité organisateur à rester présent à qui ils sont, fondamentalement. À rester dans leur ÊTRE et à éviter d’entrer trop dans le FAIRE qui est si automatique et dominant.

 

Mon désir est d’apporter un espace de partage et d’authenticité. Pour ce faire, je leur ai demandé de choisir un objectif personnel qu’ils désirent réaliser d’ici le festival, un objectif relié à leur ÊTRE profond et de l’inclure concrètement dans leur vie de tous les jours. Un beau défi qui je pense nourrit profondément l’ÊTRE tout en confrontant l’Ego.

Évidemment, je le fais pour moi aussi. Vous l’aurez compris! 

 

C’est donc dans cet esprit que se crée le Karma Yogafest Lanaudière et je suis persuadée qu’il sera d’autant plus authentique.

 

Namaste

 

Caroline Laflamme

Membre du comité organisateur du Karma Yoga Fest

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Faire une différence